Historique du rock (rock'n'roll)

4/9/2010

Historique du rock (rock'n'roll)

Vouloir danser le rock est bien souvent ce qui motive les nouveaux élèves à s'inscrire dans une école de danse. Le "vrai rock" en tant que danse est basé sur une rythmique à 6 temps comme le be-bop. Comme il s'agit de rock à plat les partenaires ne se lâchent jamais, le contact est présent ne serait-ce que par une main et il n'y a pas d'acrobaties. Le cavalier guide sa partenaire par la position de ses mains et quelques impulsions. Le rock est en fait une succession de passes de type séparation, rapprochement et rotation. Même si le mouvement des pieds est aussi important pour bien exécuter les figures, des variantes de style comme des petits jetés (kicks) existent. 

 

Origines

 

Tout le monde connaît le rock'n'roll en tant que musique qui a fait un tabac dans les années 55 à 70 et dont les stars comme Chuck Berry, Bill Halley ou Elvis Presley ont marqué les esprits. Cette musique est caractérisée par un rythme très marqué par rapport au jazz et la prédominance de la guitare électrique. Avec l'évolution de la musique, la manière de danser évolue également. Les danses swing (lindy hop, be-bop, etc.) qui s'appliquaient bien au jazz cèdent la place à la danse rock (abréviation de rock'n'roll) où les petites acrobaties disparaissent et les prises de mains se sophistiquent. Cette manière de danser est, dans les années 60, influencée par la manière de bouger des stars de la chanson. Ce n'est qu'après coup que des professeurs de danse tentèrent de codifier les déplacements et mouvements.

   
   
 

Évolution

 

Certains professeurs de danse ont considéré que les pas triples du rock codifié à 6 temps augmentaient trop le temps d'apprentissage et décidèrent de codifier un rock à 4 temps sans ces pas triples que l'on entend aussi parfois appeler "cerock" ou "lerock" outre-manche... 

Aujourd'hui, le rock à 6 temps est majoritairement pratiqué dans toute la France, mais le rock à 4 temps est également pratiqué dans le Nord, le Benelux et l'Angleterre (où le jive est très présent). De plus, on danse le 4 temps dans quelques universités (ce qui lui a valu le sobriquet de "rock étudiant") mais il disparaît peu à peu au profit du rock à 6 temps, plus élégant.

Dans la famille du rock, on trouve également le rock sauté avec ses jetés de jambe dynamiques qui est issu du rock à 6 temps. Le rock sauté est la porte d'accès au rock acrobatique qui s'apparente à une discipline comme la gymnastique et où les partenaires se lâchent parfois (surtout quand la cavalière tourbillonne en l'air au-dessus du cavalier...). Des compétitions de rock à plat et  de rock acrobatique existent et sont principalement dominées en France par les Lyonnais et les Parisiens.

   
   
 

Musique et tempo

 

Le rock se danse sur tous les rythmes, mais spécialement les médiums à rapides 4/4 : 29 à 60 MPM en général (mais les meilleurs danseurs peuvent danser le rock jusqu'à 69 MPM !). Les tubes de rock'n'roll des années 50-60 sont évidemment de bons supports à cette danse, mais des morceaux de rock pop des années 70, 80 et 90 sont également appropriés. Pour le rock sauté et le rock acrobatique, les musiques aux tempos binaires les plus marqués sont indiquées comme certaines musiques new wave des années 80.

Rythme de base du rock :
Exemple de rock :

 

   
   
 

Vidéo de démonstration

 

Afin de donner visuellement une idée de ce qu'est le rock acrobatique, nous vous proposons une vidéo datant de 1988 où les Italiens Diego et Marzia Chiodoni dansent lors de World Masters en Suisse (ils ont fini champions du monde cette année-là).

   

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |